Ah qu’il vienne enfin le temps des cerises

Jean FERRAT tirait sa révérence le 13 Mars 2010

« Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux. », Jean Ferrat le fredonnait dans « Nuit et Brouillard ». En 1963, la Radio Télévision Française interdit la diffusion de cette chanson. Il espérait sobrement que nous restions debout et il s’est démené pour cela. Ce 13 mars, nous pouvons le réécouter chanter dans l’émission que lui a consacrée « Là-bas si j’y suis », un hommage à celui qui fut un des pionniers de « « l’écocommunisme », à celui qui magnifiait sa montagne si belle; il aurait pu exalter notre Ardenne qui s’est vidée des forces pour la sidérurgie du sud de la province ou fredonner la Gaume et son esprit frondeur.


émission Ah qu’il vienne enfin le temps des cerises du 15 mars 2010


Une chanson toujours d’actualité proposée par Action-CRItique-MEDias [Acrimed].


 

Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.