Tag Archives: Han-sur-Lesse

DÉNONCIATION D’UN SYSTÈME ?

Courrier Mais comment, réellement… Ci-dessous, la réclamation de Johan Bongaerts, 26 ans, « génération future », qui s’oppose aux dérives du présent en se plongeant dans le passé. Vers l’Avenir, pour ce qui se réduit à des anecdotes, quand on s’occupe uniquement de rendement économique. L’architecte et l’administratrice-déléguée persistent dans leur méthode Coué (séance de clôture d’enquête publique) qu’aucun permis n’est nécessaire pour : Abattre des arbres dont la circonférence est inférieure au tour des bras (d’un enfant ou d’un adulte ? critère inconnu en droit), pas même l’avis Read More +

Grand chambardement aux grottes de Han, détournement de la nature en grand

Courrier Bonjour, Voici en résumé le volet politique de la demande de permis d’urbanisme de la S.A. des Grottes de Han-sur-Lesse et de Rochefort, sur des zones non capables au plan de secteur (LE COURRIER, 11 février 2021 « Le déplacement des infrastructures d’accueil et départ du Domaine des Grottes de Han, tout le monde y gagne ! », surtout eux…). Les riverains de la rue de Aubépines ont renoncé à se mobiliser : « C’est trop lourd ». On a négocié leur silence.  Dans cette rue, il y a des Read More +

Rochefort, ville du rire

Lettre ouverte 7 janvier 2021 Rochefort, ville du rire ! Vraiment ? Sous ses dehors de petite bourgade tranquille où il fait bon vivre, où la nature offre des sentiers de grand air et des points de vue inoubliables, où chacun peut venir goûter à satiété le calme et la sérénité des espaces ouverts, derrière ces qualités tant appréciées des touristes et des locaux, se cache une réalité bien différente.  À Rochefort, ce sont les citoyens qui doivent décourager un promoteur mégalomane de saccager une forêt séculaire Read More +

Nos remerciements aux touristes qui viennent massacrer nos animaux

Un soir de novembre 2012, tu rôdais dons le jardin, maigre à faire peur. Janvier 2013, tu étais toujours là, nourrie comme les autres. Tu as décidé d’intégrer la tribu. Nous t’avons baptisé « Javel ». Tu étais blanche comme la neige abondante de cet hiver. Très indépendante, tu savais obtenir ce que tu voulais. Nous redoutions que des étrangers fascinés par tes yeux bleus ne t’emportent. Tu étais la plus câline de tous, comme si tu voulais rattraper ton retard. Ce 15 mai, un Hollandais pressé Read More +