VIVALIA 2025 : Enquête publique du 16 mai au 20 juin 2022 : adressez votre réclamation !


La demande de permis unique introduite par l’intercommunale VIVALIA en vue principalement de la construction d’un nouveau Complexe Hospitalier Régional Centre-Sud (CHR-CS) exige une enquête publique. Elle est ouverte et a cours jusqu’au 20 juin.

Depuis le début de ce projet, les communes du sud sont opposées à la construction de ce nouveau complexe hospitalier. Des alternatives existent.

La lettre de réclamation c-dessous peut être envoyée à: Administration communale d’Arlon, Rue Paul Reuter, 8, 6700 ARLON, ou par courriel à administration@arlon.be

Vous pouvez la télécharger à partir du site de la ville d’Arlon en cliquant ici


Lettre de réclamation

(À renvoyer par courrier ordinaire à l’adresse suivante: Administration communale d’Arlon, Rue Paul Reuter, 8, 6700 ARLON, ou par courriel à administration@arlon.be)

Mesdames, Messieurs,

Objet : Réclamation à l’encontre de la demande de permis unique de la scrl VIVALIA pour la construction et l’exploitation d’un nouveau complexe hospitalier régional sud (CHR-CS), la construction et l’exploitation d’une station d’épuration (STEP), l’aménagement d’un échangeur autoroutier donnant accès au site depuis la E25/E411 et la création, la modification et la suppression de voiries régionales et communales à Habay (Houdemont).

Je soussigné.e [nom,prénom]

domicilié.e à
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . [rue, numéro, localité, code postal].
m’oppose au projet de l’intercommunale VIVALIA pour les motifs suivants:

Ce projet ne répond pas à une offre optimale des soins de santé dans la province de Luxembourg, le projet étant éloigné des centres urbains et non accessible en transports en commun; la proximité des soins et la prise en charge des urgences seront mises à mal;

Tout site de soins de santé doit naturellement se trouver à proximité du bassin de vie qu’il dessert; Arlon, Attert, Messancy, Aubange, Musson ou Virton avoisinent en moyenne les 190 habitants par km2 (pour rappel, Arlon ayant une densité de population de 267hab/km2); Ce coefficient démographique justifie les facilités d’accès liées à l’hôpital à Arlon sis en plein centre-ville;

Avec ses 65.000 habitants environ, le volume des patients habitant l’arrondissement d’Arlon va être écarté de 18,5 km à vol d’oiseau de son implantation originelle à Arlon, renforçant en cela l’attractivité grandissante de l’offre médicale abondante, compétente et concurrente du Grand-Duché moins de 25km) et induisant immanquablement un effet de transfert de patientèle (proche et frontalière) de l’arrondissement d’Arlon;

Par la fermeture de l’hôpital à Arlon, centre urbain et chef-lieu de la province, Arlon va voir son son rôle polarisateur diminuer, alors que les objectifs régionaux de développement territorial préconisent le renforcement des pôles existants;

En implantant un nouvel ensemble hospitalier en rase campagne nécessitant l’ouverture spécifique d’un nouvel échangeur autoroutier ainsi que d’autres équipements dédiés, le projet ne fait qu’accroitre le recours à la voiture individuelle, ce qui va à l’encontre d’une politique de mobilité durable visant à lutter contre le réchauffement climatique, politique mondiale à laquelle la Région wallonne a adhéré, dans un contexte actuel de crise énergétique.

Cette implantation rurale lointaine rend également non rentabilisable tout effort futur de desserte par transports en commun du fait de son caractère mono-sectoriel et isolé.

En privilégiant le transport exclusivement routier, le projet accentue encore la marginalisation sociale des populations les plus précarisées et leur difficulté d’accès

aux soins de santé de proximité.

Ce projet va entrainer la fermeture de l’hôpital d’Arlon, investissement à peine rentabilisé et encore opérationnel, au mépris d’une politique de soins de santé de proximité, et va créer un chancre dans le centre-ville d’Arlon, VIVALIA n’envisageant aucune reconversion simultanée de l’hôpital ;

En soustrayant une importante superficie de terres agricoles à leur destination nourricière, le projet va à l’encontre de la politique de limitation de l’artificialisation irréversible des sols dite « Stop béton » que le Gouvernement wallon défend dans sa déclaration de politique régionale;

Ce projet porte atteinte au milieu biologique et à l’avifaune dès lors qu’il va entrainer la destruction d’un habitat d’intérêt communautaire, de nombreux éléments du maillage écologique local, d’habitats de plusieurs espèces d’oiseaux d’intérêt communautaire (pie-grièche écorcheur, milan noir, milan royal, cygne noir) et le chat forestier, par la perte d’attractivité du site comme leur ressource d’alimentation;

En définitive, le projet de VIVALIA – HOUDEMONT est en totale opposition par rapport aux priorités annoncées par le Gouvernement wallon en termes d’enjeux environnementaux et territoriaux.

En vous remerciant de l’attention que vous réserverez à la présente, je/nous vous prions de croire, Mesdames, Messieurs, à mes/nos sentiments distingués.

Signature

 


lettre-de-reclamation

 

Partager cet article ...

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.