Que la vie serait belle sans ces putains de camions

Des travaux sur l’autoroute E411 entre Arlon et Sterpenich entraînent de considérables bouchons et râleries de la part des nombreux automobilistes.

Les cent derniers mètres pour arriver aux stations d’essence à Rodange à la frontière luxembourgeoise deviennent un long et pénible chemin de croix long d’une demie heure. Circuler motorisé devient héroïque et un excellent exercice de maîtrise de soi dans des files interminables. 

De plus en plus de camions, semi-remorques pour la plupart, encombrent les routes et autostrades ; ils aggravent les embouteillages, bloquent certains parcours et perturbent les riverains des petites rues qu’ils empruntent de plus en plus.

L’accroissement permanent du nombre de ces poids lourds est-il inéluctable ou résulte-t-il de la volonté politique de l’Europe et des États de tout libéraliser ?

Ci-dessous, un documentaire de nos amis de la SNCF bien éclairant.


Pour promouvoir l’usage et la qualité des transports en commun :
le jeudi 11 octobre, les Amis du Rail, la mutualité socialiste, la CGSP Cheminots et la section des frontaliers belge de l’OGBL organisent à la gare de Vielsalm des petits déjeuners des navetteurs.


 

Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com