Aubange: lignes haute tension

Ligne haute tension Aubange – Esch-sur-Alzette

Rendons à Cades ce qui appartient à Cades

Surprise ! Dans le toutes-boîtes L’Info diffusé dans le sud de la province, le député socialiste Philippe Courard (Président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles), s’alarme, fin février,  au sujet de la ligne à haute tension reliant Aubange et Esch-sur-Alzette au Grand-Duché de Luxembourg. Il interroge le ministre Di Antiono (cdH) sur l’illégalité d’une partie de cette ligne édifiée sans permis depuis 10 ans. C’est en effet en 2008 que le Conseil d’État a annulé le permis de construire. Cette interdiction a été obtenue grâce à la pression et à l’opiniâtreté de l’asbl Cades (Commission d’action pour le droit à un environnement sain) soutenue par la locale Écolo d’Aubange.

Voilà donc une nouvelle croisade pour le socialiste qui a oublié que le PS a participé au pouvoir en Wallonie durant toutes ces dernières années jusqu’au coup d’éclat du président du cdH Lutgen, cdH qui a également accompagné les camarades de Philippe durant cette décennie. Paradoxalement, c’est l’Écolo Philippe Henry qui a été le plus imperméable aux questions et interventions des écologistes aubangeois.
Ce sursaut vert du bourgmestre de
Hotton est d’autant plus surprenant que c’est durant la présence des sociaux-démocrates au gouvernement wallon qu’Elia (la société de transport d’électricité) a proposé de chercher des solutions, son porte-parole Julien Madani explique «En 2010, Elia a introduit un dossier de demande de régularisation. Celui-ci a été déclaré complet et recevable par la Région wallonne. Les enquêtes publiques ont été réalisées par les communes d’Aubange et Messancy et les avis des différentes instances ont été envoyés au fonctionnaire délégué afin qu’il statue sur le dossier.» Le porte-parole précise qu’à l’heure actuelle, sa société n’a pas encore reçu de décision officielle de la part de la Région wallonne.

La ligne à haute tension à Aubange, un dossier à suivre et, si malgré les arrière-pensées électoralistes, l’intervention de monsieur Courard peut-être utile tant mieux mais un peu de diligence de la part de ses camarades socialistes et ses amis cdH aurait résolu le problème depuis longtemps. Plus de 10 ans à oublier qu’en dessous se trouvent des personnes plus ou moins inquiètes qui vivent depuis dans l’indifférence de la part des autorités, il faut que cela cesse.


 

Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.