On ne peut plus payer



UNE COMMUNICATION DE LA FGTB Luxembourg



Propositions concrètes pour des prix de l’énergie abordables

  • TARIF SOCIAL// Le tarif social fait une différence de plus de 4 000€ par an sur une facture énergétique moyenne. Mais la moitié des ayants droit n’en font pas usage, car ils ne sont pas informés correctement. Nous demandons l’octroi automatique, le caractère définitif et l’extension du tarif social.
  • DES PRIX PLAFONNÉS// On doit bloquer les prix du gaz à un niveau abordable et les découpler temporairement des prix de l’électricité.
  • TVA// La TVA de 6 % sur le gaz et l’électricité doit devenir permanente. Cela permettra à une famille moyenne d’économiser plus de 800€ par an. Chauffer sa maison n’est pas un luxe!
  • CONTRATS FIXES// L’obligation pour les fournisseurs d’énergie de proposer un contrat fixe pour l’électricité et le gaz, à un prix réglementé.
  • RÉGULATION// La libéralisation du marché énergétique est un échec total. L’État doit reprendre ce secteur stratégique en main et en réguler les prix.

Propositions concrètes pour augmenter le pouvoir d’achat

  • INDEX// Aucune modification de l’indexation automatique des salaires et des allocations sociales. L’index est une première protection nécessaire bien qu’insuffisante, du pouvoir d’achat.
  • NORME SALARIALE// Nous demandons une réforme de la loi sur la norme salariale, dite loi de ’96. La norme doit redevenir indicative. Les syndicats doivent retrouver la liberté de négocier des augmentations de salaire dignes de ce nom, notamment dans les secteurs qui se portent bien.
  • SALAIRE MINIMUM// Le salaire minimum doit augmenter pour atteindre 14 € brut/hou 2 300 €/mois. En ces temps de forte inflation, il est impossible de vivre dignement avec moins.
  • LOYERS// Les locataires sont particulièrement touchés par l’inflation record. Nous demandons un plafonnement des loyers.

Qui doit payer?

La crise énergétique ne touche pas tout le monde de la même manière. Certaines entreprises réalisent des bénéfices records. Elles s’enrichissent sur le dos du consommateur. Engie a réalisé un bénéfice de 1,1 milliard­€ durant les six premiers mois de l’année. Une taxe des entreprises qui ont réalisé des profits excessifs pendant cette période, pas uniquement dans le secteur de l’énergie, rapporterait plus.



Partager cet article ...

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.