LCGB: le détricotage des conventions collectives

Le LCGB1, le syndicat chrétien du Grand-Duché de Luxembourg, est-il tombé sur la tête ?

Après sa rencontre avec le ministre du Travail Dan Kersch, il vient de faire connaître ses revendications sur le temps de travail. Si des desiderata sympathiques s’y trouvent (droit au temps partiel avec retour envisageable à un horaire complet, 5 jours de congés supplémentaires en cas d’hospitalisation du conjoint…), une demande veut tuer les conventions collectives ! Il invite à la « cogestion » avec la possibilité d’un horaire mobile décidé entre l’employeur et la délégation du personnel. Avec le LCGB, passons donc outre les conventions collectives qui définissent les temps de travail par secteur professionnel ; laissons les représentants du personnel qui ne sont pas tous des militants syndicaux notamment dans les PME, sous la pression directe des chefs d’entreprises ; court-circuitons les organisations représentatives des travailleurs dont la force semble inopportune au syndicat chrétien ! Le LCGB, fournisseur de députés au CSV (parti social-chrétien de Jean-Claude Juncker) soutient la flexibilité des horaires. Il s’aligne sur les politiques néo-libérales de la Commission européenne.


1 Lëtzebuerger Chrëschtleche Gewerkschaftsbond il correspond à la CSC en Belgique


 

Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.