Han-sur-Lesse : Natura 2000 fête la destruction de l’environnement

Cet hiver- c’est un nouveau rituel -, une noria de semi-remorques, camions-bennes et bulldozer en tous genres a défilé dans les rues d’Han-sur-Lesse, troublant la (de plus en plus) courte période d’hibernation des villageois. 1000 m2 de zones naturelles et Natura 2000 ont été englouties dans le béton et les pierres. Le DNF s’était étonné, en janvier 2018, de la « mise aux normes du parc zoologique » local, écrivant : « … en l’état, aucune justification n’est fournie sur l’absence d’alternative à l’urbanisation de cette zone naturelle reprise au sein d’un site Natura 2000. » Et voilà qu’un « Natura 2000 Day » s’annonce, promettant « de multiples activités récréatives sous chapiteaux et tonnelles (moulage de traces d’animaux, conte, grimage, jeux sur le réseau écologique, etc.) ». Quelle joie de l’apprendre en tombant sur une carte de visite sur le comptoir du boulanger de Rochefort ! Combien de chapiteaux seront de nouveau construits avant le chant du coq, que l’on préfère largement au bruit du trafic sur les pavés ? La zone naturelle à la sortie des grottes fera-t-elle, une fois de plus, office de parking pour des centaines de voitures et de toilettes sauvages ? À moins que les sanisettes de chantier ne soient alignées en bord de Lesse… Les « animations » et « expositions » seront-elles déployées à l’arrière des maisons ‘typiques; ou dans le parc où il est conseillé aux « invités de la Nature » d’éviter « les cris qui pourraient effrayer les animaux » ? Encore une fois, les riverains sont pris au piège, à moins d’une pluie salvatrice… Quant aux commerçants, aucun espoir de voir les visiteurs s’arrêter ou faire demi-tour à pied pour une visite de courtoisie.

Johan de Rochefort


Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.