Économisons un milliard de tonnes de CO2

communiqué :

Participez à notre projet concret : Économisons un milliard de tonnes de CO2 avant 2030

Le projet est coordonné par l’ASBL ENERGIE VERTE dont la réalisation la plus connue est l’éolienne des Couvinois, première éolienne multimégawatt en Wallonie (bien visible et opérationnelle sur les hauteurs de Couvin) qui, dès le départ, appartient à 100 % à des locaux auxquels fut décerné le prix « Namurois de l’année 2006 » pour avoir ainsi rendu leurs foyers énergétiquement autonomes tout en se préparant une plus-value sur actions du décuple en cinq ans … donc bon pour l’environnement et le climat mais aussi excellente gestion !

Constatant que l’on ne peut plus se contenter de faire payer, davantage par les moins nantis, à plus de 142 euros, chaque tonne de CO2 économisée ni produire par Energie éolienne le kWh à plus de 10 cents, et que l’évolution actuelle ne permet, à terme, de se libérer ni du nucléaire ni des énergies fossiles … et que le réchauffement climatique s’aggrave, les membres de ENERGIE VERTE définissent leur nouveau projet éolien ambitieux pour 2030, lié à la prise de conscience, dans la population, de trois aspects techniques importants pour l’énergie éolienne :

  1. La production éolienne est au carré de la longueur des pales, ce qui justifie que l’on prône des éoliennes de plus en plus grandes car plus rentables sur le plan économique et meilleures pour l’environnement (des pales deux fois plus longues c’est 4 fois plus de kWh et ce nouveau projet comprend des pales de 140 mètres de diamètre) ;

  2. La production éolienne est au cube de la vitesse du vent si bien qu’une éolienne placée là où la vitesse du vent est doublée produit huit fois plus de kWh que dans nos régions où la brise est qualifiée de légère ou petite voire modérée (moins de 7 m/s) : au lieu d’1 kWh en Wallonie on produit 8 kWh dans ces pays d’Afrique (à 5 cents le kWh) où les technologies disponibles polluent deux fois plus (donc nous y ferons 16 fois mieux en économie de CO2 avec la même éolienne).

  3. L’électricité produite dans les zones favorables se transporte efficacement en HVDC (haute tension courant continu) à des coûts acceptables (+- 1 cent par kWh pour 1000 km) et avec une perte de l’ordre de 3% pour 1000 km (nous estimons à 10% la perte pour ramener en Belgique l’électricité depuis le MAROC (près de Dakhla, au Sahara, le vent moyen est proche des 10 mètres par seconde et en quasi permanence) et un coût approximatif de 4 cents par kWh transporté).

En vue d’utiliser de manière optimale les moyens importants que la population consacre à la cause urgente du réchauffement climatique et visant d’importants bénéfices pour les investisseurs, ce projet éolien « un milliard de tonnes de CO2 avant 2030 » se précise en trois phases :

  1. Pour 2021 : Réaliser en démonstrateur une éolienne PENTAMEGAWATT (étude de faisabilité terminée) industrialisée significativement en Wallonie (plusieurs dizaines d’emplois dès 2019) et en France et au Luxembourg, de même que partiellement dans l’Europe de l’Est : des sociétés coopératives associant des investisseurs citoyens et des sociétés industrielles se chargent de toute l’opération avec l’appui des pouvoirs publics encourageant l’innovation car l’éolienne se monte sans grue, donc même s’il n’y a ni routes ni ponts … beaucoup de vent étant le point crucial pour être très rentable et il est prévu que le démonstrateur cofinancé sera aussi performant que l’éolienne des Couvinois

  2. Pour 2025 : Placer une première centaine d’éoliennes PENTAMAGAWATT dans la zone de la WIND CITY marocaine qu’est ESSAOUIRA en « coinvestissement coopératif populaire euro-maghrébin » avec vente de l’électricité en partenariat local, bénéfices intéressants pour tous les partenaires, transfert de productions (comme les mâts en béton) pour développer l’emploi local et économies de CO2 seize fois plus importantes que la même éolienne en Wallonie, les millions de kWh se produisant effectivement à moins de 5 cents !

  3. Pour 2030, amplifier l’opération dans le croissant MAROC, MAURITANIE, SENEGAL (où les éoliennes produiront davantage que des dizaines de centrales nucléaires tellement les vents alizés sont constants, puissants et généreux) … et ailleurs et y vendre au prix coûtant la moitié de l’électricité produite car la disette énergétique est un facteur primordial de l’immigration … donc sur 8 kWh produits, 4 vont aux Africains … et les 4 autres sont ramenés à DOEL où en arrivent 3,6 par ligne HVDC transocéanique … pour un coût total de l’ordre de 9 cents par kWh … et de manière permanente car les vents ALIZES sont très stables … et des unités de stockage par pompage-turbinage existent déjà au MAROC et en projet au Sénégal (fleuve GAMBIE, région de KEDOUGOU).

Déjà à court terme, c’est tellement mieux et moins cher, plus équitable et plus moral que les énergies fossiles et le nucléaire réunis ! Et à moyen et long terme, c’est tellement plus renouvelable et durable ! Bien plus, vu que le réchauffement climatique tue tant de vies, il est de notre devoir moral d’agir vite de manière optimale !

Envie de nous rejoindre pour être partenaire prioritaire dans ce projet ambitieux ? Nous comptons sur vous aussi ! Ecrivez-nous à GREENELECEUROPE@GMAIL.COM et c’est actuellement sans aucun engagement ! Yes we can !

Jacques MAMBOUR, EVE asbl, Metzert rue du Beynert 64b à B 6717 ATTERT Belgique tél 0032495921604



 

Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com