Durbuy et Marc Coucke

Lovée dans un écrin naturel remarquable, la petite ville de Durbuy intéresse le financier Marc Coucke. Son bucolisme champêtre aurait-il touché cette âme sensbile … du côté du portefeuille ?  Après s’être déjà porté acquéreur en février dernier des installations de « Durbuy Adventure et de « La Petite Merveille », il a mis la main sur le camping « La Chênaie » jouxtant le parc d’aventure.

Les résidents sont consternés par les bruits qui courent sur la fermeture prochaine de l’endroit. Ils ont reçu récemment un courrier les rassurant sur la pérennité du camping! Officiellement, ils ne sont pas au courant des projets de démolition du nouveau propriétaire. Et pourtant, Marc Coucke a décidé d’évacuer l’endroit au 31 décembre.

Marc Coucke n’a encore rien dévoilé de ses nouveaux projets. Il communiquera officiellement sur ses activités le 24 juin. En attendant, l’homme d’affaires a encore acquis plusieurs autres hectares de propriété dans la région. De quoi laisser présager un projet touristique de masse. La rumeur parle d’un centre d’attraction.

Voici le texte de la pétition émise par des Durbuysiens et Durbuysiennes qui refusent ce projet mégalomaniaque à l’image de son promoteur.

Depuis plusieurs semaines, la société LPM et M Marc Coucke achètent sous conditions des hectares de terres et de bois, bâtiments et campings afin de construire un immense parc de loisir destiné à recevoir 3000 visiteurs par jour. (2000 véhicules ?)
Sauf erreur de notre part, nous en sommes au moins à 100 ha (soit 125 terrains de foot).
La population de l’entité de Durbuy s’est toujours prononcée pour un tourisme « soft » et contre un tourisme de masse tel que celui proposé à travers ce projet.
Aucune infrastructure n’est adaptée à ce type de développement : ni les route, ni la distribution d’eau, ni le réseau électrique, ni même le réseau GSM.
À l’intérieur des territoire concernés, il y a des zones natura 2000 ainsi qu’une réserve naturelle.
Ces terrains sont traversés par des chemins communaux actuellement employés par nous, les habitants, et par les touristes. À terme, ces chemins disparaîtront.
Une partie des biens appartiennent actuellement à la commune de Durbuy. Ce sont des biens communaux qui appartiennent à la collectivité et qui seront privatisés. 
Les touristes qui viennent à Durbuy, le font pour la quiétude de ses villages, ses paysages et ses promenades. Cette clientèle n’est pas compatible avec un tourisme de masse. À terme, les petits établissements, hôtels, chambres d’hôtes, gîtes qu’ils fréquentent sont menacés et les emplois attachés disparaîtront.
À ce sombre tableau, vient s’ajouter la pollution générée par ce type de tourisme : CO2, destruction de la faune et de la flore, baisse de biodiversité, particules fines, destruction du cadre de vie des actuels habitants, bruit… etc. 
Tout cela paraît bien loin des promesses politiques liées à la COP21.
Les emplois créés ne seront jamais que des emplois remplaçant ceux disparus directement lors de la restructuration des deux entreprises LPM et Durbuy Adventure auxquels il faudra ajouter ceux disparus dans les petites entreprises touristiques à Durbuy et dans les communes voisines.
La majorité seront précaires et mal payés et entraîneront une migration extérieure de travailleurs.
Nous terminerons par la perte culturelle, déjà en route, ou notre langue est (le français !) est remplacée par du flamand ou de l’anglais, les vaches par des touristes et les animaux en liberté dans nos forêts par des animaux en cages.
Nous demandons dés lors au collège de refuser ce type de développement et de consacrer son énergie à créer de vrais richesses dans le respect de la volonté des citoyens, de notre environnement, de celui de nos enfants et petits enfants 

Vous pouvez la signer ici 

Qui est donc Marc Coucke ?

Un financier remarquable ? Un opportuniste né ?

En 2014, Marc Coucke vend Omega Pharma à l’entreprise américano-israélienne « Perrigo » Cette opération lui rapportera 1,45 milliard d’euros.

Perrigo, basé à Allegan (Michigan), est coté au Nasdaq. Elle réalise un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros et emploie 9.000 personnes. Depuis 1991, le groupe a procédé à toute une série de petites acquisitions, qui ont culminé avec l’achat de l’irlandais Elan pour 8,6 milliards de dollars en 2013. L’opération lui avait permis de faire basculer son centre d’imposition en Irlande, à la fiscalité plus légère, comme c’est étrange

Les plus-values ne sont pas taxées en Belgique, Marc Coucke ne va pas payer un euro d’impôt sur la vente de son entreprise. Sa ballade ardenaise n’est certainement pas altruiste.

Quelques râtés dans son parcours:

  • Option: le titre Option décolle avec l’annonce d’un investissement de 2,7 millions de Marc Coucke. Force est de constater quie rien n’a changé pour la société louvaniste spécialisée dans la communication sans fil. Elle multiplie toujours les projets sans lendemain et est continuellement en recherche d’argent frais. Le cours a rechuté. Avec ou sans Marc Coucke…

  • Fountain: Août 2014, il déclare une participation de 7% dans le spécialiste des services café en entreprises, en crise depuis plusieurs années. George Clooney et Jean Dujardin vantent un café qui présente plus de tenue que les breuvages des machines d’entreprise. Fountain n’a pas atteint ses objectifs, le CEO a été viré, la perte s’est creusée à plus d’un million en 2014 et la capitalisation boursière a chuté

  • Mithra : voir l’excellement article de la revue Médor dont le numéro 3 paraîtra le 10 juin 

  • etc….

Si l’opération Durbuy séduit quelque libéral local qui souhaite « Bonne route dans cette pétition inutile ,… » d’autres, les initiateurs de la pétition, ont une vision d’un tourisme plus humain avec de petits projets plus respectueux du cadre de vie et de l’environnement. Pour eux, la prospérité ne se compte pas qu’en euros….

 

 »

Partager cet article ...

3 Responses to Durbuy et Marc Coucke

  1. serrano carmen dit :

    Ne laches rien !

  2. fac-pnl.com dit :

    Très intéressant comme blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.