Bisbilles à Vivalia.


Le chemin vers Vivalia 2025 ne serait-il donc pas un long fleuve tranquille ?

Eh bien non. Le cavalier seul du Cdh, le « moi je » de l’ineffable bastognard, la visite surprise du vice-président du Gouvernement wallon mettent des grains de sable dans les rouages du train-train de l’entre-soi politique luxembourgeois et semblent énerver quelques-uns des administrateurs. 

Les belles sorties médiatiques de « Max Le prévôt » pour annoncer la prolongation des agréments pour les urgences à Bastogne (elles étaient déjà assurées) agacent les libéraux.

Rappelons-nous que Maxime Prévot, arrivé en sauveur d’un Cdh en perte de vitesse électorale avait promis des subsides régionaux pour le futur hôpital Centre-Sud. Le vent a tourné, cette entreprise sera soumise à un appel à projets ; les subventions deviennent incertaines.

Alors, les pontes des appareils politiques qui ont soutenu le nouveau Vivalia, malgré l’opposition d’une importante partie de la population, sont-elles roulées dans la farine pour le grand plaisir des Lutgen et autres humanistes chrétiens ?

Partager cet article ...

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.