Grand-Duché, le retour de la droite cléricale ?

Grand-Duché, le retour de la droite ?

Pendant que nous irons déposer nos bulletins dans les urnes communales, nos voisins grand-ducaux éliront leurs nouveaux députés. Après près de 5 années au pouvoir, la coalition actuelle (DP, LSAP et Déi Gréng, c’est à dire MR, PS et Écolo chez nous) ne plaît plus. Les différents sondages prévoient un écrasement des socialistes et des libéraux, ils perdraient respectivement 4 et 3 sièges. Les chrétiens du CSV (équivalent au Cdh), parti de Juncker, seraient les grands gagnants de ce futur scrutin, il décrocherait 3 parlementaires de plus.

C’est d’autant plus inquiétant que ce parti s’est souvent illuminé dans des positions rétrogrades notamment concernant le vote des étrangers.

Désaveu par référendum

Lors du référendum du 7 juin 2015, les citoyens luxembourgeois répondaient aux trois questions suivantes :

  1. Approuvez-vous l’idée que les Luxembourgeois âgés entre seize et dix-huit ans aient le droit de s’inscrire de manière facultative sur les listes électorales en vue de participer comme électeurs aux élections à la Chambre des députés, aux élections européennes et communales ainsi qu’aux référendums ?
  2. Approuvez-vous l’idée que les résidents non luxembourgeois aient le droit de s’inscrire de manière facultative sur les listes électorales en vue de participer comme électeurs aux élections à la Chambre des députés, à la double condition particulière d’avoir résidé pendant au moins dix ans au Luxembourg et d’avoir préalablement participé aux élections communales ou européennes au Luxembourg ?
  3. Approuvez-vous l’idée de limiter à dix ans la durée maximum pendant laquelle, de façon continue, une personne peut faire partie du gouvernement ?

Les partis de la majorité soutenaient, certains timidement, le « oui » à ses trois questions ; le CSV et l’ADR (équivalent PP) prônaient le non… et ils furent entendus !!!

Un recul social vert-noir ?

Le retour des catholiques signifierait un net recul dans les avancées sociétales qu’avait entamées l’actuel exécutif. Les positions économiques de la Commission Européenne s’appliqueraient sans aucun doute, danger pour les pensions, les allocations sociales… et les frontaliers (la moitié des travailleurs du privé) seront les premiers à en subir les conséquences. Les écologistes luxembourgeois travailleront-ils à ce recul comme semble le vouloir la majorité de la population ? Ils n’ont pas brillé par des positions progressistes ou courageuses dans la coalition actuelle.

Une consolation, déi Lénk (sorte de PTB allégé) obtiendrait un élu de plus.


 

Partager cet article ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com